Food for sight

Aller au contenu | Aller au menu | Recherche

Booddha, moteur de recherche bouddhiste (version beta)

Booddha est ma dernière création, actuellement en version beta. Il s'agit en fait d'une interface personnalisée pour Google ayant pour thême le bouddhisme, qui a vocation a servir de page de demarrage aux interessés : à chaque chargement de la page une citation, un gata, un koan est affiché, permettant de rendre inspirant cet instant à priori anodin.

J'hésite pour l'instant à conserver la personnalisation des résultats de recherche : si elle permet un look plus personnel, la disposition des publicités est plus aggressive... Qu'en pensez vous ?

Je pense éventuellement ajouter des fonctions par la suite, comme des liens vers des ressources bouddhiques, le livre du jour, ou les phases de la lune... je ne suis pas encore fixé, aussi n'hésitez pas à soumettre vos suggestions :)

Edit du 18/03/05 : Les options de recherche des pages francophones et francaises sont maintenant disponible. Explications techniques ici. Je travaille maintenant sur la recherche d'image.

Se liberer des concepts

Un jour, dans le temple de Fa-Hsing à Canton, 2 moines se disputaient à propos d'un drapeau flottant au vent: qu'est-ce qui se mouvait ? Le drapeau ou le vent ? Hui-nêng, 6ème patriarche de l'ecole Zen, leur fit observer : ce n'est ni l'un ni l'autre qui se meut. Ce qui se meut c'est leur propre esprit.

Tout prend place dans l'esprit.

Terre de mes ancêtres

Thierry nous offre sur son blog un beau texte sur fond d'impermanence, d'inter-dépendance, et de vacuité :

Extrait : "... Je meurs mais ne disparais pas. Éparpillés, les vestiges de qui je fus renaîtront en mille vies nouvelles. Je serai un peu de l’oiseau au vol gracieux, du renard agile et furtif, du chêne s’élançant vers le ciel ; je serais tant d’hommes et de femmes, et ce blé qui les nourrira, et cette eau qui les rafraîchira..."

Le Dalai Lama annule sa venue en Belgique

Le Dalai Lama, chef temporel du Tibet et haute figure du bouddhisme tibétain a annulé sa venue en Belgique, programmée en juin prochain afin (langage diplomatique) "de ne pas porter atteinte aux relations entre la Chine et le pays qui l'accueille".

On rappellera qu'en novembre 2004, une délégation de 300 entreprises belges menée par le couple héritier de la couronne belge, était parti en mission en Chine, et que la venue du Dalai Lama coincide avec une visite en Chine du roi Albert II...

A quoi bon commemorer la Shoah en Europe quand celle-ci se couche devant les persecuteurs d'aujourd'hui pour faire passer devant ses interêts économiques ?

La couverture presse :