Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à mon nouveau blog SEO

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

31/08/2007

Happy Blogday to you

Nous sommes le 31 août et c'est le désormais traditionnel Blogday, voici donc 5 blogs qui selon moi gagnent à être connus :

Ah : j'allais oublier le tag ;)

Ca y est on a touché le fond !

Deux évènement d'une importance telle que je ne peux m'empêcher de les relayer : Googleguy est toujours vivant, et 230 buzzers s'auto-congratulent. Après avoir vu ça, on se dit qu'on peut mourir tranquille. Quoique mourir avant de voir ça, c'est pas mal non plus après tout.

24/08/2007

Le référencement est un sport

Certains comparent le référencement à de l'athlétisme, d'autres à de la formule 1. Faux ! Si le référencement ressemble à un sport, c'est davantage à la pétanque : il faut en effet s'approcher le plus près possible du cochonnet (la première place), en envoyant éventuellement bouler les autres ! Google ne s'y est pas trompé d'ailleurs... ;)

22/08/2007

Contrôlez votre positionnement dans les moteurs de recherche avec Agent Web Ranking

Les lecteurs les plus attentifs l'auront peut-être remarqué, ce blog affiche depuis quelques semaines une rubrique "Partenaires" comportant un lien vers le site Agent Web Ranking (AWR pour les intimes).

Pourquoi ? Outre le fait qu'il s'agit d'un partenariat, je suis avant tout un utilisateur satisfait de ce logiciel de suivi de positionnement, et ce depuis de nombreuses années. Je me souviens, non sans une certaine nostalgie, de cette présentation par Fabien et Antoine, suivie d'un déjeuner autour d'une pizza. Je me revois, jeune référenceur plein de fougue, me livrant à des sessions de chat endiablées lors des tests de versions bêta... (normalement, à ce point du billet, vous devriez avoir la larme à l'oeil et entendre les violons)

Plus sérieusement, Agent Web Ranking sert essentiellement à faire du contrôle de positionnement, mais il le fait bien. D'autres solutions existent, comme Yooda SeeUrank, mais c'est AWR qui garde personnellement ma préférence. L'interface, particulièrement claire, est très vite maîtrisée : on renseigne les URLS et les mots-clés à auditer, on sélectionne les moteurs à auditer et le logiciel se charge du reste ! Etant donné qu'Agent Web Ranking garde en mémoire les positions relevées, il est très facile de suivre l'évolution du positionnement d'un site dans le temps. Et parce qu'on ne peut se passer de reporting, Agent Web Ranking propose d'exporter les données collectés au format HTML ou CSV.

Un autre point fort de la solution AWR est la réactivité de ses développeurs : les moteurs changeant régulièrement leurs pages de résultats, il est primordial de maintenir à jour ce type de logiciels. Agent Web Ranking garantie la prise en compte de ces modifications dans un délai maximum de 72 heures. Mais cela est fait bien plus rapidement en général :)

Je pourrais encore dire bien des choses sur ce logiciel, mais le mieux est encore de le tester vous-même : profitez-en, une version pleinement fonctionnelle pendant 15 jours est disponible sur le site.

20/08/2007

Des internautes qui cherchent plus et consomment davantage de contenu

Selon une étude récemment publiée par l'Online Publishers Association, association d'éditeurs en ligne nord-américaine, les internautes passeraient de plus en plus de temps à rechercher de l'information et à consulter des contenus, au dépens du commerce en ligne et surtout des communications. Le temps consacré à la recherche et à la consultation de contenus aurait ainsi augmenté de plus de 35% en 4 ans, tandis que le temps consacré aux communications aurait diminué de 28%. Les communications représentent toutefois encore un tiers du temps passé en ligne.

Cette étude confirme ainsi les tendances dejà observées par L'INSEE en 2005 (PDF).

8/08/2007

Optimiser son profil Linkedin

C'est un fait, Linkedin et les sites de networking professionnel sont de plus en plus utilisés à des fins de recrutement. Dès lors, il devient important de s'assurer d'être trouvé facilement.

Disposant d'un peu plus de temps en ce mois d'aout, je me suis livré avec mes collègues à un peu d'ingénierie inverse sur Linkedin. L'étude du moteur est assez simple, puisque ses résultats sont mis à jour en temps réel, ce qui facilite les tests. Le moteur de recherche Linkedin s'avère finalement des plus basique : ce sont en fait les profils affichant le plus grand nombre d'occurences de l'expression recherchée qui ressortent en premier, avec un poids semble-t-il légèrement plus fort donné au nom du profil. Pour être visible sur une expression donnée, il suffit donc d'employer celle-ci un peu plus que ses concurrents. Et ça marche ;)

7/08/2007

Que trouve-t-on dans la tête d'un référenceur ?

Ce blog bénéficiant d'une certaine visibilité, je reçois plus ou moins régulièrement des emails de webmasters ou d'étudiants me questionnant sur les compétences à posséder pour devenir référenceur. Ma réponse, plutôt synthétique, ressemble en général à ça.

L'idée d'un inventaire plus poussé des connaissances liés au métier a cependant fait son chemin, et après quelques heures d'intense introspection, je suis finalement arrivé à ceci (nécessite le plugin Flash).

Cette carte heuristique (ou mindmap) a été crée à l'aide du logiciel Freemind. Pour déplacer la carte, cliquez simplement et faites glisser votre souris. Pour zoomer ou dezoomer, utilisez la molette. Les flèches rouges indiquent un lien externe relatif à l'élément séléctionné. Il vous est également possible de réduire ou développer les branches en cliquant sur les noeuds.

(Note : dans Internet Explorer, le focus tend à rester sur le lien cliqué, ce qui fait que la carte "colle" au curseur. Si c'est le cas, jouez avec le zoom via la molette et cliquez sur une zone vide)

2/08/2007

Google abandonne la mention "résultat complémentaire"

J'évoquais il y a deux jours une nouvelle syntaxe pour identifier les pages en résultats complémentaires. Il se pourrait bien que cette syntaxe devienne obsolète à son tour : Google vient en effet d'annoncer sur son blog que la distinction entre les pages issues de l'index principal et celles issues de l'index complémentaire était de plus en plus ténue, et qu'en conséquence l'affichage de la mention "résultats complémentaires" n'avait plus raison d'être.

Apparus en 2003, les résultats complémentaires concernaient à l'origine des pages à faible PagRank, ou possédant des URLs complexes. Ces pages constituaient un index de secours dans lequel Google allait chercher pour les requêtes générant peu de résultats. Avec l'amélioration de son infrastructure, la fraîcheur, la qualité et la taille de l'index complémentaire se sont grandement améliorés, d'où la décision d'abandonner la mention "résultat complémentaire". Matt Cutts avait d'ailleurs sous-entendu dès janvier 2007 cette évolution en commentaire d'un de ses billets : "a page that’s a supplemental result now may well get more traffic in the future than it gets right now. Personally, I am a fan of dropping the label supplemental results".