Invité à dîner comme plusieurs autres blogueurs notoires, j'aurai l'honneur mardi prochain de rencontrer Valérie Pecresse, ministre de l'Education Supérieure et de la Recherche, pour "un échange direct autour, d’une part, des thèmes qui me semblent prioritaires et, d’autre part, des actions qu’entend mener la ministre dans le domaine des nouvelles technologies". Plus concrêtement, il s'agira pour la ministre de présenter "sa stratégie pour dynamiser le secteur des technologies de l'information et des communications", et de "recueillir des avis et suggestions sur la question", m'a précisé un de ses conseillers.

Quelques blogueurs ont décliné l'invitation, dont Olivier Ertzscheid, maître de conférence, qui "refuse de se prêter au jeu du blogueur relais d'opinion et chambre d'écho politique". Il est vrai qu'on peu légitimement penser que cette rencontre est en partie une opération de communication.

J'ai toutefois répondu positivement à l'invitation de la ministre, après un moment d'hésitation, étant conscient que si j'étais invité, c'est très probablement parce que mon blog jouit d'une certaine visibilité. Mais après tout, j'ai quelques interêts et opinions sur les sujets abordés, c'est un moyen de collecter de l'information à la source, et ce peut être l'occasion de participer à la reflexion de la ministre (sans être naïf cependant). Ce n'est aussi pas tous les jours que l'on est invité au Ministère. Nous verrons bien.

Si vous avez quelques opinions sur le sujet des TIC, n'hésitez pas à les exprimer en commentaire.

PS : Je précise avant tout procès d'intention que je ne suis ni sympathisant UMP, ni courtisan, ni membre d'un réseau lemeurien ou autre, ni jeune entrepreneur 2.0 au dents longues. Je viens à ce dîner à mes frais (89€ d'hotel). Et mes chevilles se portent bien.