Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à mon nouveau blog SEO

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

30/08/2010

Rendez-vous à Paris Web 2010 !

J'aurais le plaisir d'animer un atelier sur le référencement et l'accessibilité le 16 octobre à l'occasion de l'édition 2010 de la conférence Paris Web.

Si vous souhaitez bénéficier de places à tarif réduit ne tardez surtout pas, l'offre étant valable jusqu'au 31 août ;)

20/08/2010

De la communauté SEO en France

Existe-t-il une communauté SEO française ? C'est la question que Sylvain Peyronnet se posait dernièrement sur son blog (blog dont je recommande chaudement la lecture au passage). Sylvain déplore également le manque de structuration du secteur et appelle de ses voeux à la création d'une "archive centralisée d’articles sur le SEO".

Pour ma part je pense qu'il existe bien une communauté SEO, si l'on considère le sens américain de "community", à savoir un groupe "partageant des caractéristiques ou intérêts communs, étant perçu ou se percevant lui-même comme distinct à certains égards de la société dans laquelle il existe". Selon cette définition les référenceurs sont clairement une communauté puisque ils partagent un intérêt commun (les moteurs et l'optimisation) et sont perçus comme un groupe de gens à part (les "SEO"). Eux-même d'ailleurs se perçoivent distinctement : il n'y a qu'à voir les volées de bois vert que se prennent les malheureux qui ont l'idée d'attaquer les référenceurs. On a bien là un comportement communautaire, fût-il anarchique et protéiforme.

Pour ce qui est de créer une archive centralisée je suis sceptique, pour plusieurs raisons. Déjà il existe plusieurs lieux compilant l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour aborder le SEO : Abondance, Oseox et bien d'autres. La forme, le niveau de détail de ces ressources peuvent varier mais sur le fond il y a consensus sur l'essentiel des techniques. La centralisation n'apporterait pas grand chose de plus en terme de qualité de l'information. De plus le contenu de ces guides est bien revu par les pairs d'une certaine façon, très informelle il est vrai : si un guide s'éloignait trop du consensus il serait vite critiqué par la communauté, ou bien ignoré. Enfin, à ma connaissance, aucune autre communauté SEO nationale n'a jamais mis en place une telle autorité centrale. Le besoin ne semble donc pas si évident.

Par contre je rejoins totalement Sylvain sur le fait d'organiser des évenements où des scientifiques et universitaires interviennent. Cela apporte vraiment une dimension supplémentaire.

13/08/2010

85% des internautes préfèrent HTML à Flash !

A l'occasion de mon dernier billet, j'ai pu ressentir combien la mauvaise prise en compte des sites Flash par les moteurs était ressentie comme une frustration par de nombreux webmasters et designers. Mais au dela de l'aspect "bridage de la créativité" je me suis posé la question de savoir la relation qu'entretenaient les internautes avec les sites Flash. En effet un site est en principe conçu avant tout pour ses visiteurs. Il est donc pertinent de s'interroger sur le format de publication qu'ils tendent à privilégier à priori quand ils en ont le choix.

J'ai donc posé cette simple question via Twitter : "Vous arrivez sur une page d'accueil vous proposant deux versions d'un site : Flash ou HTML. Sur quel version cliquez-vous ?". Au final, il s'avère que 85% des répondants favorisent d'emblée la version HTML.

Alors certes l'échantillon est restreint (213 votes) et pas forcement représentatif. Mais quand même, cela fait beaucoup de personnes qui ont un a priori négatif vis-à-vis des sites Flash. D'autant plus que parmi les votants, du fait de la thématique de ce blog, beaucoup sont probablement des geeks, béneficiant de hauts débits et rompus à l'internet...

Alors oui la créativité peut être bridée par les limitations des moteurs. Mais la question à se poser n'est-elle pas alors : "pour qui crée-t-on et quel objectif vise-t-on" ?