Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à mon nouveau blog SEO

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

25/02/2011

Google annonce une mise à jour importante de son algorithme

Dans un billet publié hier sur le blog officiel du moteur, Matt Cutts et Amit Singhal ont annoncé une mise à jour importante de l'algorithme de Google. Cette mise à jour ne concerne pour l'instant que les résultats US du moteur et ne sera étendue que progressivement aux autres pays. Généralement, les modifications d'algorithme sont assez subtiles. Celle-ci semble plus importante que d'habitude, puisque elle toucherait 11,8% des requêtes US.

Comme d'habitude, aucun détail précis n'est donné. Pour Google, cette mise à jour a pour but "de réduire la visibilité des sites de mauvaise qualité" et concerne "les sites à faible valeur ajoutée pour l'utilisateurs, qui copient le contenu d'autres sites, ou qui ne sont pas vraiment utiles". "Les sites de haute qualité, proposant du contenu original et de l'information telle que des recherches, des études approfondies, des analyses" devraient quant à eux bénéficier de cet update.

Google précise que cette mise a jour ne repose pas sur les retours utilisateurs collectés via l'extension Personal Blocklist lancée la semaine dernière. Cependant l'examen des sites bloqués par les utilisateurs montre que ceux-ci correspondraient à 84% avec les sites identifiés par le nouvel algorithme comme étant de mauvaise qualité, ce qui démontre selon Google sa pertinence. Ce point est intéressant, car il montre la façon dont le feedback utilisateur pourrait être pris en compte par les moteurs : l'identification de sites spammy ou de mauvaise qualité serait d'abord et avant tout algorithmique, puis les indicateurs comportementaux viendraient en complément pour confirmer ou infirmer le caractère spammy des sites. Si les évaluations algorithmiques et comportementales concordent, alors le risque de faux positif est faible et le site pourrait être déclassé ou blacklisté.

Après, est-ce que tout cela bouleverse le référencement ? Mon intuition me dit "pas vraiment", surtout si on est un bisounours ;) Certains observateurs US semblent sceptiques sur cet update. Par contre il est probable que la tendance à pénaliser les sites affichant des contenus trop génériques, ou ayant trop tendance à agréger de l'information, va aller en s'accentuant.

18/02/2011

L'image SEO du vendredi

Diner SEO en famille

17/02/2011

Référencement : influer n'est pas fausser

En commentaire d'un des débats récents sur le référencement éthique, j'évoquais la différence selon moi qu'il existe entre exercer une influence et fausser. Yacine du blog Ya-Graphic m'a proposé de développer davantage mon propos. C'est chez-lui que ça se passe :)

3/02/2011

Vidéo : Référencement et accessibilité, des méthodes qui convergent

Les vidéos de Paris Web 2011 sont en ligne !

Ci-dessous la présentation que j'ai faite lors de cette édition sur le thème de la convergence entre SEO et accessibilité. Asseyez-vous confortablement, la vidéo dure près d'1h30 ;)


[Atelier] Référencement et utilisabilité [...]
envoyé par parisweb

1/02/2011

Sébastien, 34 ans, bisounours SEO

Dans le monde du référencement français, il est fréquent de désigner sous le terme de bisounours les personnes ayant une vision du métier axée sur le respect des bonnes pratiques. Le bisounours n'est ainsi qu'un white hat qui assume pleinement son positionnement. La qualification de bisounours est le plus souvent faite le ton de la badinerie. Je signe d'ailleurs volontiers de ce terme lorsque je commente chez mes confrères black hats. Parfois la qualification est moins sympathique : le bisounours serait un idéaliste un peu benêt, un doux rêveur déconnecté de la réalité.

Si je me reconnais volontiers dans la première définition, c'est bien moins le cas de la seconde (même si je confesse une tendance à l'idealisme). Faire le choix de méthodes de référencement éthiques n'est pas de la naiveté, mais au contraire un choix stratégique long-termiste, pleinement ancré dans le réel. Les méthodes black-hat sont tout à fait capables de propulser rapidement votre site dans les premiers résultats des moteurs, c'est d'ailleurs là tout leur intérêt. Les résultats ainsi obtenus peuvent même être raisonnablement durables et il faut saluer l'ingéniosité des méthodes déployées. Mais le risque est également grand de se manquer et de finir dans les oubliettes de l'algorithme. On devra donc repartir de zéro, en ayant au passage éventuellement pas mal pollué le web et déçu des visiteurs. Si ce risque est assumé, aucun problème, il ne s'agit pas de d'affirmer la supériorité de telle ou telle couleur de chapeau. Mais mon choix va vers des méthodes de référencement soutenables.

Et l'éthique dans tout ça ? Pour moi le référencement dit éthique ne peut se résumer au simple respect des guidelines des moteurs, même si ces guidelines font évidemment partie de l'éthique. L'éthique en matière de référencement consiste à ne pas nuire à autrui, qu'il s'agisse du site dont on gère la visibilité, des internautes, ou des moteurs.