Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à Référencement Design et Cie 2.0

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

29/06/2007

Un lien entre branding et pertinence perçue des moteurs de recherche

Décidemment, l'être humain est loin d'être rationnel : selon une étude (PDF) présentée récemment au CIH 2007, la pertinence perçue des pages de résultats des moteurs de recherche serait affectée par la marque du moteur associé à ces pages.

Pour vérifier leur hypothèse, les auteurs de l'étude ont demandé à 32 participants d'évaluer la pertinence de 4 pages de résultats originellement issues de Google, mais "rebrandées" aux couleurs de quatres moteurs : Google, MSN, Yahoo et AIRS, un moteur fictif inventé pour l'occasion.

Les résultats de recherches étant strictement les mêmes, les moteurs auraient dû en toute logique recueillir des scores de pertinence similaires. Au lieu de ça, les auteurs ont constaté un écart de pertinence perçue de 25% entre les moteurs. C'est Yahoo qui a été jugé globalement le plus pertinent, avec un score de pertinence de 42%, suivi de Google avec un score de 36% (soit la moyenne de l'ensemble des moteurs) et de MSN avec un score de 34%. Le moteur fictif AIRS a recueilli quant à lui un score de 32%.

La perception de la marque affecte donc bien la perception de la pertinence, ce que semble confirmer l'analyse qualitative : certains utilisateurs jugent ainsi les résultats de recherche AOL "inférieurs" alors que ceux-ci sont fournis par Google. Moralité : si vous ne parvenez pas à améliorer votre pertinence, travaillez votre branding...

SEO will never die

Il se trouve régulièrement des prophètes pour annoncer l'apocalypse imminente du référencement naturel. Autrefois, c'était les liens sponsorisés qui étaient censés tuer le référencement. Puis ce furent les améliorations sucessives des algorithmes des moteurs. Puis la personnalisation des résultats. Aujourd'hui, ce serait pour certains la recherche universelle prônée par Google et Ask...

S'il y avait une révélation à faire ("révélation" étant le sens original de "apocalypse" après tout), c'est que le référencement n'est pas prêt de disparaître : les pratiques peuvent être amenées à évoluer, mais tant qu'il y aura des outils de recherche et un interêt à y figurer, il y aura des gens pour analyser le fonctionnement de ses outils et travailler à l'amélioration de la visibilité des sites dont ils ont la charge.

Les moteurs agrègent les contenus de divers bases de données ? Les référenceurs travailleront alors en parallèle sur ces différentes bases. En fait c'est déjà le cas. L'optimisation des vidéos pour le référencement est déjà possible par le tagging et par des systèmes de meta données comme Media RSS. Il est possible depuis longtemps déjà de travailler sur la visibilité des images grâce à l'attribut alt et aux noms de fichiers. RSS s'indexe facilement. Quand aux actualité, l'optimisation se fait surtout par le contenu. Bref, peu importe le contenu, il est toujours possible de travailler sur sa trouvabilité.

La seule chose qui pourrait tuer le référencement : la disparition de son ecosystème, c'est à dire les outils de recherche. Hypothèse improbable...

27/06/2007

Près de 90% des utilisateurs utilisent le mode de recherche par défaut de Google

On se doutait intuitivement que les internautes ignoraient la plupart du temps les options de recherche avancées des moteurs. C'est désormais prouvé : selon une étude menée par la société de mesure d'audience Seelog, environ 90% des recherches faites sur Google le seraient avec l'option "Web", qui est le mode de recherche activé par défaut. Les recherche sur les "Pages francophones" et les "Pages : France" se partageraient équitablement les 10% restant.

Voila qui confirme encore une fois "le pouvoir des valeurs par défaut", et soulève des doutes quant à la complexification des interfaces des moteurs, au moins pour le grand public.

15/06/2007

Devenez Search Profiler !

La recherche sur le web n'a plus de secrets pour vous ? Vous vous sentez l'âme d'un Gil Grissom ? Devenez Search Profiler !

Lancé par l'agence de Search Marketing CVFM, le concours "Search Profiling" vous propose de dresser le profil le plus complet possible d'un utilisateur à partir de ses recherches sur le web, en se basant sur les données accidentellement diffusées par AOL en août 2006. But de l'opération (en plus de générer du buzz) : montrer comment les moteurs peuvent cibler un utilisateur, et sensibiliser les internautes sur le fait que leurs recherches peuvent en dire long sur leur vie privée...

Une belle initiative, à laquelle j'avais d'ailleurs déjà pensé il y a quelques temps, et dont j'avais même discuté avec David lors d'une rencontre Blog en Nord si je me souviens bien ;)