Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à Référencement Design et Cie 2.0

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

2/06/2006

Un moteur de recherche RSS pour Ask

Ask, déjà propriétaire de Bloglines, vient de sortir un moteur spécialisé dans la recherche au sein des blogs et flux RSS. En fait de moteur, c'est plutôt 3 moteurs en 1, puisque trois modes de recherche sont proposés : recherche dans les contenu des billets, recherche de flux, et recherche dans les actualités.

Parmi les point positifs, on peut saluer la qualité de l'interface : comme tous les services Ask (recherche web, cartographie...) celle-ci est très claire et fonctionnelle. Les jumelles affichent ainsi les derniers entrées du flux RSS, permettant de se faire une idée du contenu du site source, et un menu déroulant permet de restreindre la recherche dans le temps, de 1 heure à 1 mois. L'outil affiche également sur sa droite des flux populaires pertinents par rapport à la requête de l'utilisateur.

Un autre bon point de l'outil est son ouverture vers des service tiers : Il est ainsi possible de souscrire directement à un flux via Bloglines, Google Reader, Newsgator, Netvibes, ou Feedshow et de soumettre une entrée à des services de bookmarking comme Mesfavs, Linkedfeed ou Blogmarks. Le moteur permet également de s'abonner directement aux résultats de la recherche via ces services.

Tout n'est pas cependant parfait, et le service souffre parfois d'un manque de pertinence. Un des problèmes rencontré est notamment l'indexation de flux RSS qui ne devraient pas l'être (AMHA) comme ceux proposé par certains forums et Digg-likes, par Wikipedia, ou par des annuaire de fils RSS (Lamooche par exemple). Espérons qu'un effort soit fait sur ce point. Ces problèmes une fois réglés, je suis persuadé que le service a un très bon potentiel.

1/06/2006

Un chat du JDN sur la recherche d'information

A lire sur le Journal du Net, le transcript du chat avec Véronique Mesguich et Armelle Thomas, à l'occasion de la sortie du guide Net Recherche.

On y parle d'usages, d'outils, de RSS et on y trouve des conseils judicieux pour une recherche efficace...

24/05/2006

7 transformations pour des textes à fort impact

Poursuivant mes recherches sur l'écriture web, je vous propose aujourd'hui la traduction partielle d'un article de Dave Nolan, intitulé "High impact copywriting, fast". Dave y propose 7 règles de rédaction pour des textes efficaces en terme de persuasion et d'appel à l'action :

"Les sept transformations constituent autant de moyens d'améliorer votre écriture, et de rendre votre copie vivante, percutante, et centrée sur le lecteur.

Transformez les "nous" en "vous"

Ne laissez pas au lecteur le soin de faire la connection entre leurs besoins et ce que vous ou votre organisation pouvez offrir. Relisez votre copie et remplacez les "nous" par "vous".

"Nous disposons de terrains de tennis, d'une salle de jeu, et de stages de psychothérapie canine" devient ainsi :

"Jouez au tennis, amusez-vous dans la salle de jeu, ou bien réglez les psychoses de votre chien"

Changez les caractéristiques en bénéfices

De la même façon, ne laissez pas le lecteur découvrir ce qui est intéressant pour lui. Relisez encore votre copie, et changez les caractéristiques en bénéfices.

Une caractéristique est un aspect particulier d'une produit ou d'un service (Une carte dans un livre de voyage par exemple). Le bénéfice lui est le besoin ou le désir que la caractéristique permet de satisfaire.

"Chaque route est accompagnée d'une carte couleur détaillée" devient ainsi :

"Les cartes couleurs détaillées vous permettent de trouvez facilement votre chemin. Vous êtes ainsi plus détendus et pouvez profiter du paysage".

Maintenant nous avons une forte connection entre la caractéristique et ce qu'elle apporte au lecteur.

Souvenez-vous : si vous cherchez à plaire à toute le monde, vous ne plairez à personne. Les rédactionnels les plus efficaces ciblent une audience bien définie, avec une idée créative unique forte. Ne gaspillez pas votre temps et votre énergie en cherchant à recruter une quantité marginale de prospects.

C'est ici que le recours aux scenarios et personas prend tout son sens.

Changez le négatif en positif

A nouveau, relisez votre texte, et rayez les mots commençant par "dé-", "in-","més-". Ils affectent de façon subtile votre message.

"Vous ne serez pas déçus" devient ainsi :

"Vous aurez toutes les raisons d'être satisfaits"

J'admets que la formule est un peu éculée, mais l'idée est là.

Remplacez le passif par l'actif

Forme passive : "Sir Cecil à été convoqué par la Reine".
Forme active : "La Reine a convoqué Sir Cecil".

Si vous écrivez en utilisant la forme active, vous remarquerez tout de suite que votre texte aura plus de "pêche". La forme active donne l'impression que quelque chose se passe réellement. Elle est aussi plus concise. En ligne, il est conseillé d'utiliser la forme active autant que possible. Alors relisez ce que vous avez écrit, et remplacez les formes passives par leurs formes actives.

Transformez l'intemporel en urgence

Pourquoi le lecteur devrait-il agir immédiatement ? Le nombre de places à l'évènement est-il restreint ? Votre offre est-elle limitée dans le temps ? Si c'est le cas, vous feriez bien de le mentionner. En ajoutant de l'urgence à ce que vous écrivez, le taux de réponses augmente. C'est d'ailleurs pourquoi vous voyez autant d'incitations du type "cette semaine uniquement". Pas besoin de hurler pour autant, un message subtil fonctionnera tout aussi bien.

Changez le général en spécifique

Ajoutez à vos textes des noms, des chiffres, des lieux, des photos.

"Vous trouverez dans ce guide plusieurs études de cas sur l'utilisation des NTIC dans le domaine associatif" devient ainsi :

"Le chapitre six vous montrera comment une petite association caritative du Lancashire a pu mettre en place une stratégie NTIC malgré un budget restreint"

En procédant ainsi, vous verrez que votre texte sera instantanément plus concret, et aussi plus crédible.

Remplacez les verbalisations inutiles

Eliminez les expressions verbeuses et remplacez-les par des équivalents en français clair et simple. Des mots qui posent fréquemment problème sont les mots en "-tion" : utilisez à la place des mots communs. Les mots qui ont le plus d'impact ont en général une origine anglo-saxonne plutôt que grecque ou latine (NdT : L'auteur de l'article original est anglais)

Préférez donc :

"Finir" ou "fermer" à "cloturer"
"Personnalisé" à "customisé"
"Profitable" ou "rentable" à "créateur de valeur"

(...)

Un langage simple ne signifie pas un langage simpliste. Cela signifie seulement que vos argument seront mieux mis en valeur quand exprimés dans un langage clair".

23/05/2006

Un attribut pour s'affranchir des descriptions DMOZ

DMOZ est le plus grand annuaire mondial. Malheureusement, cet annuaire maintenu par des bénévoles souffre d'une inertie considérable, et les webmasters doivent parfois patienter des mois, voire des années, avant que leur site soit indexé ou que sa description soit modifiée. Il arrive donc que les moteurs utilisant DMOZ affichent des données inexactes ou obsolètes.

Conscient de ce problème, MSN Search propose désormais un moyen de forcer ses pages de résultats à ne plus afficher la description de l'annuaire DMOZ, sous la forme d'une simple balise meta (ou plus exactement d'un attribut "noodp" à destination des robots d'indexation) :

<meta name="robots" content="noodp">

Cette balise, insérée dans le <head> des pages, forcera ainsi le moteur à afficher des extraits de celles-ci au lieu de la description de l'annuaire.

Il serait bon que l'ensemble des moteurs reconnaissent cet attribut, comme cela c'était déjà passé pour l'attribut "nofollow"...

Quoi de neuf du coté de chez MSN ?

Invité à la Windows Live Session vendredi dernier (Merci Heaven), voici les quelques infos que j'ai pû glaner concernant la partie "search" de Windows Live (qui est un projet bien plus vaste).

Le moteur de recherche cartographique, Windows Live Local, devrait être disponible pour la France et l'Europe cet été.

Le service de recherche de réponse Live QnA nous a également été présenté. Globalement il s'agit d'un service communautaire permettant aux utilisateurs de poser des questions et d'y répondre. Le rapport signal/bruit devrait donc y être meilleur qu'une recherche web pour certaines questions éminemment subjectives ("Quel est la meilleure brasserie de Lille ?") ou nécessitant une réponse développée ("En quoi l'école Theravada ne peut-elle être qualifiée d'Hinayana ?"). Un système de "kudos" (bons points) permet d'identifier les contributeurs les plus fiables et les plus actifs, qui pourront les convertir en cadeaux. Lorsque j'ai interrogé Phil Holden, en charge du projet Windows Live à Redmond, à propos de l'utilisation possible des données de QnA pour améliorer la pertinence du moteur de recherche web, celui-ci m'a répondu qu'ils n'en avaient aucune idée pour l'instant.

Phil Holden a également fait le point sur la recherche web, en précisant que MSN travaillait à l'amélioration de sa pertinence. Des progrès mesurables et significatifs ont été accomplis (Un scoring est fait en interne pour confronter les résultats MSN et Google), mais l'équipe admet qu'il reste encore du travail.

22/05/2006

Billet modifié à la demande de Ru1st le 28/06/06

Le contenu original de ce billet a été édité suite à un email de M. Jeremy Adams, gérant de la société Ru1st, m'accusant de diffamation.

Je conteste totalement le fait qu'il y ait eu diffamation. Néanmoins, souhaitant profiter de mes congés et éviter les tracas inutiles, j'en ai modifié son contenu (tout en conservant précieusement le billet original, ainsi que les échanges par email avec M. Adams).

Je rappelerai juste quelques éléments de pur fait :

  • J'ai été démarché le 22 mai au téléphone par une personne affirmant travailler chez Google (Ru1st étant d'après cette personne une "cellule spéciale crée par Google France").
  • Cette personne travaillait en fait pour la société Ru1st, qui n'a absolument aucun lien avec Google, si ce n'est qu'elle revend des Adwords.
  • Une personne de chez Google m'a confirmé par téléphone que leur service juridique était au courant des agissements de cette société, suite à de nombreux appels de personnes démarchées par Ru1st.

Le lecteurs se feront leur propre opinion...

(Je mets également hors-ligne les commentaires des lecteurs, sans les supprimer cependant)

Message technique : installation d'un captcha

Lassé du spam de commentaires, j'ai installé un captcha sur le blog, basé sur le plugin d'Olivier Meunier. La question est simple (enfin je pense, quel est votre avis ?) et devrait bloquer les robots indélicats.

Je suis conscient que c'est une case de plus à remplir pour les commentateurs légitimes, et je m'en excuse. Mais une fermeture des commentaires aurait été bien plus pénible, c'est donc un moindre mal.

19/05/2006

Ecrire pour les blogs

A lire, deux récents articles très intéressants sur l'écriture blog : "Ecrire pour les blogs" par Jean-Marc Hardy sur le site redaction.be, et "Comment écrire pour votre blog ?" par François Lamotte.

(Merci à Katsoura pour le lien)

18/05/2006

La recherche d'informations, première activité sur Internet

La lettre d'information de l'INSEE (Pdf) fournit ce mois-ci des chiffres sur l'utilisation d'internet par les français, chiffres basés sur une étude effectuée en octobre 2005.

On y apprend notamment que la recherche d'informations est l'activité à titre privé la plus pratiquée sur le web (devant la messagerie électronique), la recherche documentaire arrivant en troisième position.

Les internautes semblent d'ailleurs avoir bien intégré les outils de recherche, puisque neuf sur dix affirment savoir les utiliser (On peut cependant se demander dans quelle mesure).

17/05/2006

Bigdaddy et stratégie de liens

Dans un long billet, Matt Cutts revient sur la mise en place de Bigdaddy, la désindexation de certains sites, et fournit des éléments laissant à penser qu'une stratégie de liens trop fortement basée sur l'achat de liens ou l'échange de liens réciproques peut être nuisible.

Sur Bigdaddy : Cette mise à jour logicielle de de l'algorithme a concerné essentiellement la partie du moteur dédiée au crawling, et dans une moindre mesure, celle dédiée à l'indexation. Débuté en décembre 2005, le déploiement de Bigdaddy s'est achevé fin mars.

De nombreux webmasters ont signalé au début de Bigdaddy la désindexation d'une partie de leur site. Après examen, il s'est avéré que les sites désindexés affichaient en général des liens de qualité douteuse, comme des liens réciproques trop systématiques, ou des liens vers des réseaux identifiés comme étant du spam. En conséquence, la tolérance de l'algorithme a été revue à la hausse, afin d'indexer plus de pages de ce type.

Certains sites continuent cependant d'afficher un nombre réduit de pages indexées. Matt Cutts donne quelques pistes pour expliquer ce phénomène : "Je m'intéresserais en priorité à la qualité de mes liens si je voulais voir plus de pages crawlées. Depuis cet update, nous avons amélioré la façon dont nous traitons les liens réciproques et l'achat de liens (...) Si vous étiez crawlé plus fréquemment avant l'update, et que vous échangez beaucoup de liens réciproques, ne soyez pas surpris si le nouveau robot a désormais d'autres priorités et vient moins fréquemment (...) Il est probable que des webmasters très actifs dans l'échange de liens se voient moins crawlés (...) Si vous avez un site qui ne fait que de l'affiliation, il serait bon de penser à la valeur ajoutée que votre site apporte à l'utilisateur".

16/05/2006

Web designers : Apprenez à écrire !

A lire sur A List Apart, cet article de Derek Powazek intitulé "Learn to write !".

Traduction par mes soins :

"C'est peut être à la mode de dire que les marchés sont des conversations, ou que le design, c'est communiquer des idées, mais comment cela peut-il être vrai si les designers ne travaillent pas le texte ?

L'expérience utilisateur ne se réduit pas au design graphique. Il est temps que nous, web designers, cessions de nous voir comme des artisans du pixel, et que nous commencions à nous voir comme des créateurs d'expériences. Et quand on parle d'expérience web, il n'y a pas meilleur moyen pour la créer que d'écrire. Et d'écrire bien.

Regardons cette référence qu'est Flickr : Demandez aux gens ce qu'ils pensent de leur expérience avec Flickr. Ils emploieront des mots comme "fun", "convivial" pour la décrire.

Pourquoi ? Il n'y a rien de spécialement amusant dans un texte noir sur fond blanc. Il n'y a rien de spécialement convivial à uploader et tagger, peu importe la quantité d'AJAX que vous pouvez y mettre. Effectivement, le contenu photographique est lui même générateur d'expérience. Mais personne n'a jamais parlé du coté "fun" d'Ofoto. Les fonctionnalités de networking social génèrent elles aussi une expérience au niveau émotionnel. Mais je crois qu'il y a quelque chose de plus.

Ce plus, j'affirme que c'est l'écriture. La convivialité vient du bon vieux texte. Quand vous visitez le site, vous êtes acceuilli par un Hola ! Salut ! Shalom ! Quand vous vous connectez, le bouton affiche "Entrez" et non "Submit". Quand vous uploadez une photo, rejoignez un groupe, ajoutez un contact etc. tous les textes associés sont ouverts, incitatifs, sympathiques, enthousiastes. Et tout ceci a un impact significatif sur l'expérience de l'utilisateur.

Le texte fait partie de l'interface. Ce n'est pas du marketing (même si ça l'est un peu aussi), c'est de l'interface. Ce texte ne peut pas venir du département relations publiques du client. Ce texte doit venir de nous, les designers, qui sommes en charge de l'experience utilisateur. Le texte est une composante de l'interface utilisateur tout autant que les couleurs, les pixels, et toutes ces choses qui préoccupent en général les concepteurs web, et peut-être même plus (...)

Donc, si vous êtes quelqu'un qui embauche des designers web, demandez-leur ce qu'ils aiment lire. Parlez avec eux du choix des mots pour chaque bouton, chaque lien, chaque titre. Posez-leur une colle en leur demandant de reécrire votre page "à propos". C'est le boulot du concepteur web de penser votre site pour les utilisateurs, et de dire ce qu'ils veulent entendre, et quand. Un designer digne de ce nom sera capable de le faire. Et si votre designer vous répond "Je ne suis pas rédacteur", c'est qu'il est peut-être temps d'en trouver un qui le soit.

Si vous êtes un web designer qui ne se voit pas comme un rédacteur, il est temps alors de reconsidérer les choses. Procurez-vous un livre sur l'écriture web, faites un peu de recherche en ligne, ou suivez une formation. Le design, c'est de la communication, et il faut plus que des pixels pour communiquer."

15/05/2006

Crise chez Google : plus de M&M's !

Il semblerait qu'un conflit oppose certains employés Google à leur direction, suite au remplacement des M&M's en libre service par des céréales.

Officiellement, la décision aurait été prise pour des raisons de santé. Officieusement, il s'agirait d'une mesure destinée à réduire les coûts. La décision laisse à certains "un arrière goût amère que les M&M's ne feront pas passer". Ah vraiment c'est plus ce que c'était Google...

Quaero : marchera ? marchera pas ?

Loic Le Meur prédit sur son blog l'échec du projet Quaero. Il est vrai que le projet, lancé il y a un peu plus d'un an, n'a pour l'instant pas vraiment progressé, si ce n'est au plan budgétaire. Et il est plus que probable que certaines applications du projet Quaero seront des échecs.

Cependant, certains arguments rapportés par Loic ne me semblent pas les bons :

"Une marque très mauvaise" : Quaero n'est pas une marque. Quand bien même elle le serait, si des francophones peuvent épeler "Typepad" "Del.icio.us", "Frappr" ou "Flickr" il devraient pouvoir épeler "Quaero".

"Centralisé et fermé" : Google n'est pas un modèle d'ouverture, pas plus que Yahoo, Ask, MSN, ce qui n'a pas empêché leur succès. En fait, aucun moteur de recherche important n'est aujourd'hui construit sur un modèle décentralisé, même si des communautés y travaillent, comme Frutch.

"Secret" : Loic cite l'exemple de Gmail "ouvert le plus tôt possible et en laissant tester un maximum de personnes". L'exemple est peu pertinent, puisque Gmail était pendant une longue période seulement sur invitation, donc par définition fermé aux non-invités.

"Pas de buzz, pas d'adoption" : La question ne se pose pas encore, puisque il n'y a rien à adopter pour l'instant. Mais Google, né au temps du web 1.0 n'a pas généré tout de suite du buzz. Sa notoriété s'est faite sur le bouche à oreille dans un premier temps, grâce à la qualité de ses résultats.

Je ne crois pas que tout projet web en 2006 se doive d'être collaboratif, ouvert, et basé sur la hype. C'est très efficace pour certains types de projets. Ca l'est moins pour d'autres. Il est possible (et probable même) que Quaero soit un demi-échec. Mais certaines sociétés, comme Exalead, profiteront du projet, de nouvelles technologies seront développées, et de nouveaux outils pour les utilisateurs avides d'information verront le jour. C'est déjà ça.

Edit : Voir aussi un billet équivalent sur le blog de Thierry Klein

10/05/2006

Blog marketing : la technique du rémora

Le rémora est un poisson qui profite du trajet d'autres poissons, en se liant à eux. On en trouve fréquemment accrochés au ventre des requins.

Imiter la stratégie du rémora en commentant les "grosses baleines" de la blogosphère peut être intéressant pour promouvoir son blog et y attirer du trafic, en profitant de leur visibilité et de leur audience. C'est le moyen de gagner quelques lecteurs, de nouer des relations, et de générer quelques précieux backlinks.

Quelques conseils donc :

Commentez intelligemment : Les bloggeurs, soumis à quantité de spam, sont peu tolérants. Ne postez donc que des commentaires pertinents par rapport au billet en question. Argumentez, apportez des précisions, fournissez des liens... La relation entre le rémora et son hôte est symbiotique, pas parasite.

Commentez rapidement : Les commentaires affluent chez les bloggeurs influents. Pour récuperer un maximum de clics, il vaut mieux être en haut de la liste. Si ce n'est pas possible, il vaut mieux alors éventuellement être tout en bas.

Commentez de façon ciblée : Concentrez-vous sur les blogs et billets proches de votre thématique. Le trafic généré n'en sera que plus ciblé, et la conversation s'établira plus facilement.

Commentez de chez vous : Evoquer le billet d'un bloggeur influent vous offre la possibilité de le trackbacker, ce qui signifie des liens en plus ainsi que de la visibilité, puisque les trackbacks sont en général mentionnés au dessus des commentaires.

Enfin, soyez fidèle : Des commentaires fréquents faciliteront la relation et multiplieront votre visibilité.

Dans tous les cas, respectez votre hôte ! La loi du karma est implacable et s'applique même sur le web ;)

PS : Cela faisait longtemps que j'avais pensé à cet article, mais l'idée doit être dans l'air du temps, puisque Amy Gahran vient justement d'écrire un billet sur le même thème intitulé "strategic commenting".

9/05/2006

Google : 2006, le tournant ?

Fin 2005 je m'exerçais à cet exercice ô combien risqué que sont les prédictions, évoquant notamment une période difficile pour Google.

Plusieurs signaux semblent confirmer cette tendance : Le moteur A9 et Alexa, tous deux détenus par Amazon, ont ainsi récemment abandonné Google pour Microsoft, tandis qu'Ebay, inquiet de la concurrence de Google Base, serait en train de négocier avec Yahoo et Microsoft la possibilité d'un partenariat. Mêmes les bloggeurs influents s'y mettent : Jeremy Zawodny, à propos du différent qui oppose Google et Microsoft autour de IE7, critique ainsi les "doubles standards" de la firme de Mountain View.

Qui bénéficiera de cette vague de "dumping" ? Personnellement, je pencherais pour Yahoo. D'autres verraient bien Ask profiter de cette désaffection de Google. Certains évoquent un rapprochement entre Yahoo et Microsoft. Dans tous les cas, on ne peut que se réjouir à l'idée d'un possible reéquilibrage des parts de marché, même si celui-ci se fera très progressivement.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 >