Référencement, Design et Cie

Attention ce blog a déménagé et est en lecture seule. Cliquez ici pour accéder à mon nouveau blog SEO

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche © Sébastien Billard

26/01/2012

Quelles méthode pour des SERPs Google le plus neutres possible ?

Avec une tendance de plus en plus marquée à la personnalisation des résultats, il devient important de pouvoir se raccrocher à des résultats de référence à peu près neutres quand on souhaite mesurer la visibilité d'un site ou l'impact d'une optimisation. Si j'emploie le terme "à peu près" c'est qu'il n'existe en réalité pas de pages 100% neutres : le contenu des pages de résultats est toujours personnalisé, ne serait-ce que du fait de la géolocalisation de l'adresse IP.

Quelle approche employer donc pour des résultats les moins personnalisés possible ? Peter J. Meyers sur le blog SEOmoz s'est intéressé à la question en mesurant la différence entre les pages de résultats par défaut (incluant Google+) et les pages de résulats obtenues selon 4 configurations :

  • Avec les résultats désocialisés via le bouton "no personal results"
  • En étant déloggé
  • En utilisant la navigation privée offerte par Chrome
  • En utilisant un Firefox portable sécurisé et anonymisé (Ironkey)

Si on fait abstraction des résultats Ironkey qui ont servi de référence, il apparait que les résultats les moins personnalisés sont ceux obtenus en étant déloggé. Toutefois les différences observées restent finalement faibles entre les différentes méthodes testée. Le plus simple à mon sens reste donc de surfer deloggé. Les puristes quant à eux utiliseront un navigateur dédié en supprimant les cookies à chaque contrôle.

20/01/2012

Publicité et SEO : à trop charger la barque...

Trop de pub au dessus de la ligne de flottaison pourra désormais faire couler votre positionnement, ou du moins l'affecter négativement. Google explique ce choix par le fait que l'insertion de publicités en haut de page réduit la visibilité du contenu utile, nuisant ainsi à l'expérience utilisateur. Ce changement affecterait moins de 1% des recherches selon Google, et seules les implémentations manifestement excessives seraient sanctionnées.

Ce changement est bienvenu en ce qui concerne la qualité des résultats. Toutefois on peut s'interroger sur le fait que Google ne tate pas de sa propre médecine, en affichant des pages de résultats où les résultats publicitaires occupent fréquemment jusque à deux tiers de la surface utile...

11/01/2012

Révolution socialiste chez Google

Révolution à venir dans les SERPs : Google vient d'annoncer qu'il allait modifier sensiblement ses pages de résultats, par l'ajout d'informations issues des réseaux sociaux (et notamment de Google+).

Désormais les pages de résultats du moteur pourront afficher des "résultats personnels" c'est-à-dire des contenus avec lesquels vous êtes liés, soit parce qu'ils sont les vôtres, soit parce que des contacts les ont partagé avec vous. Des profils utilisateurs pourront également être proposés à la fois dans les suggestions de recherche et les pages de résultats. Enfin, pour certaines requêtes générales, des profils utilisateurs et des pages Google+ en rapport avec la requête pourront être affichées.

A en croire Google, tout cela est merveilleux. Matt Cutts lui-même tente de nous en convaincre. Malheureusement il nous montre surtout que les résultats sociaux lui ont permis de trouver ce qu'il ne cherchait pas. J'espère au moins qu'il a par la suite trouvé ce qu'il cherchait :) Pour ma part le "Search plus your world" se résume davantage à "Clutter plus your world", et je désactiverai la fonctionnalité aussitôt qu'elle sera activée en France.

(Par contre Google si tu pouvais remettre à son emplacement originel le lien "en cache" dans les SERPs là je te serais reconnaissant...)

2/01/2012

SEO : tout ne va pas si mal :)

Suppression des mots-clés dans les referers, développement des résultats Onebox, extension des liens sponsorisés, update divers... régulièrement de nouvelles menaces semblent planer sur le SEO. Toutefois, le SEO ne se porterait pas si mal à en croire Ian Howells (PDF).

Se basant sur les données Google Webmaster Tools de gros clients e-commerce, l'auteur affirme que le taux de clic des résultats naturels serait de 52.5% contre 13% pour les résultats sponsorisés. Les 35% restants étant constitués de clics indéterminés, de clics Google Maps, Youtube ou Google Shopping (il est à noter que seul le trafic hors-marque a été pris en compte pour cette étude).

Comparativement aux données AOL de 2006, l'auteur observe que le taux de clic des résultats naturels était de 49% en 2006. Le CTR des résultats naturels n'aurait donc pas baissé, et aurait même légèrement augmenté. Il apparait également que la première position, si chère aux yeux des référenceurs, aurait légèrement perdu de son importance au profit des positions 2 à 5. Selon l'auteur, la cause en serait l'insertion de plus en plus fréquente de résultats issus des moteurs verticaux. Il est vrai que l'avènement de la recherche universelle a quelque peu modifié la distribution de l'attention au sein des pages de résultats.

En résumé, poursuivez vos efforts en SEO et PPC, tout en ne négligeant pas la recherche universelle et les moteurs verticaux. L'important est d'occuper le terrain :)